Une étude menée début avril, au début du confinement, dans ComPaRe (la Communauté de Patients pour la Recherche, www.compare.aphp.fr) a évalué la perception du risque d’une infection sévère par le COVID-19 (pouvant résulter par exemple en une hospitalisation, voire un décès) chez 7169 personnes atteintes de maladies chroniques. Par ailleurs, les chercheurs ont analysé le mode de vie et les attitudes des patients afin de comprendre leur potentiel risque d’infection.

Cette étude a montré qu’environ 63% des patients souffrant de maladies chroniques se sentaient à risque d’une infection sévère par le COVID-19. Ce chiffre est important car la perception du risque conditionnait le fait de refuser des contacts rapprochés avec des personnes asymptomatiques et d’utiliser un masque (son utilisation n’était pas encore recommandée à la date de l’étude).

Par ailleurs, cette étude a souligné la difficulté à limiter les risques aux personnes malades. En effet, malgré le confinement, environ 20% des patients chroniques étaient exposés au « monde extérieur » car ils continuaient à travailler en dehors de chez eux ou à fréquenter régulièrement des gens qui travaillaient en dehors de chez eux.

Retrouvez l’article en anglais en cliquant sur le lien ci-dessous :
https://journals.plos.org/plosone/article/authors?id=10.1371/journal.pone.0237296
Conséquences à long terme de la COVID-19

Le 3/12/20

Conséquences à long terme de la COVID-19

La seconde phase de l'étude ComPaRe sur le COVID long a débuté. ...

Lire la suite

Etude sur les symptômes du Covid long

Le 12/10/20

Etude sur les symptômes du Covid long

Le "Covid long" est défini par l’ensemble des manifestations tardives survenant après une infection par le coronavirus SARS-CoV 2 (virus responsable de la COVID-19). ...

Lire la suite

Réseaux sociaux

REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris